Bilan sur le rassemblement concernant les compressions budgétaires à l’USB

Aujourd’hui, plus de 200 personnes ont répondu à l’appel au rassemblement lancé par l’Association des professeurs et professionnels de l’Université de Saint-Boniface (APPUSB). L’objectif de ce rassemblement était de protester contre les compressions du budget 2018-2019, contre la hausse des frais de scolarité et de défendre l’éducation postsecondaire en français au Manitoba.

La mobilisation a non seulement rassemblé des membres de la communauté universitaire, mais aussi plusieurs autres syndicats (Syndicat des employés gouvernementaux et généraux du Manitoba (MGEU/SEGM), Manitoba Teachers’ Society, University of Manitoba Faculty Association, Association canadienne des professeures et professeurs d’université, etc.), la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants, des leaders politiques et des membres de la francophonie manitobaine.

Quatre intervenants ont pris la parole. Michelle Gawronsky, présidente du MGEU/SEGM, a souligné les conséquences néfastes des compressions budgétaires provinciales sur l’enseignement. Ben Maréga, président de l’Association étudiante de l’Université de Saint-Boniface, a insisté quant à lui sur l’impact de la hausse des frais de scolarité sur l’accessibilité aux études. Anne-Marie Bernier, professeure de génétique, expliquait comment ces compressions allaient toucher l’offre des cours et de programme de la Faculté des sciences. Enfin, Jean Valenti, président de l’APPUSB, a rappelé dans quelle mesure ce budget compromet la mission de l’Université de Saint-Boniface et, de ce fait même, lépanouissement de la francophonie manitobaine.

Nous tenons à remercier celles et ceux qui se sont montrés solidaires à la défense du droit à une éducation en français de qualité. Pour l’Université de Saint-Boniface, un rassemblement aussi important témoigne de manière significative que nous sommes nombreux à nous préoccuper du rôle essentiel de l’éducation dans la société.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *