02 Saviez-vous que … 19 octobre 2018

2       L’entente 1968-1969 (suite)

Lorsque le texte d’une entente inclut des mots belette, on comprend que c’est une entente faible.  Voici quelques exemples tirés de l’entente 1968-1969.

1)      La permanence avait beau être acquise après seulement deux ans (article 6), mais ce statut ne voulait pas dire ce qu’on penserait, car cette permanence pouvait être révoquée par avertissement patronal au plus tard le 28 février.  Si contestation du non renouvellement avait lieu, le cas était entendu par un comité de griefs interne, formé de deux personnes nommées par l’employeur et une personne nommée par l’AP.  Ouf !

2)      Le Collège n’avait pas l’obligation de payer les frais d’amélioration professionnelle ; il n’avait qu’à être disposé à payer (article 7).

3)      Le Bureau des Aviseurs (précurseur du BG) se réservait le droit de ne pas accorder un congé d’études avec prêt-salaire (précurseur des congés d’études et sabbatiques courants, mais très mal rémunéré) auquel le Recteur avait déjà donné son accord ; le Bureau n’avait qu’à considérer le congé (article 9).

Orwell tout pur !

Or, ce n’est jamais que de mauvaises nouvelles : le congé de maladie était bien un droit (c’est l’article 8).

Mais notons que le texte de cet article avait deux interprétations : 1) que le professeur pouvait prendre 30 jours sa 1ière année, 60 jours sa 2e année et puis 90 jours sa 3e année ; 2) que le professeur pouvait prendre 30 jours sa 1ière année, 60 jours sa 2e année (moins les jours pris en 1ière année) et puis 90 jours sa 3e année (moins les jours pris en 1ière et 2e années).   D’où l’article aurait eu tendance à créer des mésententes.

L’article 5 peut, lui aussi, être interprété de plus d’une façon.  On en reparlera peut-être.

Enfin, tout employé nouvellement embauché travaillait sans salaire pour la préparation de ses premiers cours, les contrats commençant le 1ier septembre.  Ce n’est qu’en 1991-1994 que cette date a été ajustée au 1ier août, date qui est toujours non compétitive en 2012-2016 ; elle devrait être le 1ier juillet.

Prochain thème : les griefs.

Rolland Gaudet, scribe

2018-10-19

S’ils font en sorte que vous posez les mauvaises questions, ils n’ont pas à craindre les réponses.

Thomas Pynchon (1937-….)