15 Saviez-vous que … 3 mai 2019

15     Brève histoire du syndicat et de ses ententes 1971-1975

1971  CC : Convention collective ; prétendre à la permanence ; le secondaire quitte l’AP.

1972  Demande que l’AP soit reconnue agent officiel par le tribunal des relations de travail.

1972  « L’AP déplore la façon arbitraire d’affecter les locaux. »

1972  « … que l’on ait recours à l’arbitrage. »

1973  CC : Nouvelle catégorie salariale pour les détenteurs de doctorat ; la pastorale est exclue.

1973  « … la direction recommandera qu’on accepte des tâches non rémunérées pour aider la communauté Franco-manitobaine. »

1974  Décès du recteur Saint-Denis.  Arrivée du recteur intérimaire Damphousse.

1974  « …  étudier les avantages et désavantages de former un syndicat. »

1974  « Que dans les négociations on ne fasse pas référence à d’autres institutions, mais que l’exécutif puisse demander une augmentation pour le principe. »

1974  ACPU : il en coûte 18.00 $ par personne pour en faire partie.  (Compte-rendu de l’AP.)

1975  L’affaire Gecewicz-Allard.

1975  CC : Maîtrise obligatoire après 7 ans ; 80 % de salaire au sabbatique ; dernière négo rapide jusqu’à Filmon ; plan de pension de UofM ; tâches renégociables avec l’individu !

1975  … test d’évaluation en français … cours obligatoire de perfectionnement du français …

1975 « … un mauvais esprit qui existe au Collège … priorités sur l’expansion des bâtiments … »

1975  Adams-Crowe : … the collective agreement is a seriously deficient document … there is a total absence of fair and equitable procedures for faculty members ….

1975  Projet de baccalauréat en sciences infirmières.  (Ça va prendre bien des années …)

1975  Arrivée du recteur R. Cloutier.

1975  « … certains commentaires du rapport, très nuisibles à la réputation de notre maison … »

1975  Que les liens entre l’AP et l’ACPU soient rompus pour l’année 1975-1976.  (Adopté.)

1975  PV du BG : Gecewicz n’est pas employée au Collège Sainte-Anne.  Ils suivaient de près.

1975  Martial Caron : « Ce ne sont pas les murs qui font le Collège.  Ce sont les hommes. »

Non daté : « Que tout membre de L’APCSB s’engage à appuyer et respecter toute décision majoritaire prise par l’Association des Professeurs, y compris par exemple l’éventualité de grève, des journées d’étude, etc. »  (C’est une pétition signée par 27 personnes, dont une ajoute à la main « en cas de grève, je donne mes cours à 126 Masson ».)

Prochain thème : brève histoire du syndicat et de ses ententes 1976-1980.

Rolland Gaudet, scribe

2019-05-03

Mieux vaut un mot tendre et un mandat de grève qu’un mot tendre tout seul. Paraphrase de Al Capone (1899-1947)