Quand le Bureau des gouverneurs ignore le Sénat

La décision prise par l’administration d’adopter un budget impliquant le non-renouvellement de poste et la fermeture de programmes d’enseignement a rencontré une forte opposition.

Le 24 mai 2018, le Sénat, la plus haute instance statuant sur les affaires académiques de l’Université de Saint-Boniface, a voté à forte majorité pour une proposition demandant au Bureau des gouverneurs de rejeter le budget proposé, compte tenu des conséquences académiques que celui-ci implique.

En dépit de cela, le Bureau des gouverneurs a ignoré les recommandations du Sénat et approuvé le budget en question. Cette décision ne devait pas être facile et a sans doute dû être le résultat d’âpres débats parmi ses membres. Ce qu’elle reflète cependant, c’est la volonté flagrante du Bureau des gouverneurs de mettre de côté les objectifs académiques recommandés par la plus haute instance de l’Université, et ce, au profit des objectifs comptables qui ignorent la possibilité de rationaliser ailleurs, au niveau de l’administration ou de la gestion des bâtiments.

C’est malheureusement la preuve d’une gouvernance défaillante de l’Université, qui n’hésite pas à se détourner de plus en plus de sa mission culturelle, académique et pédagogique pour remplir ses objectifs financiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *